HABITONS NOS VILLES

ÉDITO DE JOËL BRUNEAU

En mars 2020, un confinement inédit a bouleversé notre quotidien. Nos vies professionnelles, familiales, sociales ont été impactées. De cet épisode difficile, nous avons également le souvenir d’une ville vide et silencieuse, à l’arrêt… Ce spectacle à la fois fascinant et inquiétant a suscité le questionnement sur notre place dans cette ville, comment nous y habitons, nous nous y déplaçons…

Aujourd’hui, même si la crise n’est pas encore derrière nous, la ville a repris vie et poursuit ses transformations. Chantiers de construction, d’aménagement, de rénovation, la Ville de Caen et la Communauté urbaine Caen la mer fourmillent de projets. Il suffit d’observer le ballet des grues sur la Presqu’île par exemple pour s’en convaincre.

Dans ce contexte, la question de l’habitat est plus que jamais centrale, la généralisation du télétravail a déplacé l’équilibre entre vie privée et professionnelle. La pandémie a changé également la nature de nos rapports sociaux dans l’espace public. C’est pourquoi, la Biennale d’architecture et d’urbanisme de Caen Normandie, pour sa sixième édition, propose de nous plonger dans la ville de demain : nouvelles façons de construire, d’aménager et d’habiter pour répondre aux problématiques liées aux transitions et aux nouveaux enjeux sociétaux auxquels nous devons faire face.

La Biennale d’architecture et d’urbanisme de Caen Normandie est avant tout un lieu d’échange ouvert à tous pour s’informer, découvrir, partager et donner à chacun les clés pour agir et s’interroger sur notre façon de vivre la ville. Je remercie l’association In-Situ et Le Pavillon pour l’organisation de cet évènement à l’image de notre territoire : dynamique et innovant.

Joël Bruneau
Maire de Caen, Président de la communauté urbaine Caen la mer